14 septembre 1914 – Divergences de point de vue

Allemagne. Il n’y a plus que deux peuples qui soutiennent les Allemands: La Turquie et la Suisse allemande. La Tagblatt de Berne ose dire « notre armée, nos victoires", etc…en parlant des Prussiens. Les journaux de la Suisse française ont plus de pudeur, pas un n’oserait dire: « notre armée française… » Vraiment les Suisses allemands ont perdu le sens commun, la notion de la neutralité. Heureusement que le Conseil fédéral est là, digne et prudent. Honneur à lui.


Pain. Les fournisseurs de pain à l’armée envoient souvent du pain moisi et qu’on ne peut utiliser que pour le bétail. Pendant cette période de crise où la pénurie de farine est grande, il faudrait éviter de pareilles calamités qui occasionnent des frais à la troupe et qui risquent ( ?) le civil momentanément de pain. J’ai acheté un sac de pain de soldat moisi et que mes poules ne veulent pas manger. Le pain moisi dure depuis des semaines. On dit qu’il vient de Soleure !


Publications récentes

© 2014 Musée jurassien d'art et d'histoire, Delémont.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now