20 août 1915 – Un « design » militaire pour des étiquettes de vin

M. Nusbaum, du Soleil, m’a apporté un certain nombre de dessins au fusain et à la plume faits par nos soldats et différents autres documents pour les archives. Le tout accompagné de 2 bouteilles de vin de Neuchâtel avec l’étiquette ci dessus, dessinée par un soldat. J’ai remisé tous ces papiers aux archives dans la case « Guerre de 1914 » et où se trouvent beaucoup de documents militaires également donnés par M. E. Nusbaum, du Soleil. Grâce à ce généreux donateur, nous possédons des documents précieux que nos successeurs retrouveront avec plaisir.

Commentaire

La mobilisation rassemble des hommes de tous les milieux, y compris des graphistes oeuvrant dans ce que nous appellerions aujourd’hui « le design ». Ces étiquettes de bouteilles de vin blanc de Neuchâtel et du Valais prouvent que leur auteur – un certain W. Reber ? – a un sens très moderne de l’esthétique, mais aussi que bien des citoyens-soldats s’ennuient durant leur service, même s’ils l’effectuent à l’Hôtel du Soleil qui abrite, de 1914 à 1918, l’état-major des troupes stationnées dans la vallée de Delémont. L’intérêt de l’abbé Daucourt pour tout ce qui a trait à ce conflit s’étend même aux étiquettes de bouteilles, que d’aucuns considéreraient comme des témoignages sans importance, en quoi le vieil historien fait figure de pionnier aux vues très en avance sur celles des autres conservateurs de musées de son temps. On peut noter le fait qu’en 1915, le conflit qui vient d’éclater s’appelle encore la « guerre européenne » ou à la rigueur la « guerre de 1914 ». On n’imaginait pas que ce conflit durerait jusqu’en 1918.


Publications récentes