12 mars 1915 - des fantassins sacrifiés sans compter


Comme aussi mon neveu Adrien qui combat dans la forêt d’Apremont, au Bois Brûlé, m’a envoyé une balle d’un obus qui a tué un de ses camarades à côté de lui. Adrien est sergent, il est du nombre des 17 survivants de sa compagnie de 161 hommes du début de la guerre. Le pauvre garçon dit combien il a été affecté de voir tomber à côté de lui son camarade qu’il aimait beaucoup.

Commentaires.

Deux neveux de l’abbé Daucourt, Adrien et Ernest, les fils de son frère Louis, de Joncherey, se battent dans l’armée française. Durant la Grande Guerre, dans les deux camps, les pertes subies par l’infanterie sont énormes. Les régiments, décimés en quelques mois, régulièrement reconstitués avec de nouvelles recrues, subissent des pertes effroyables jusqu’en novembre 1918. Les deux neveux d’Arthur Daucourt sont tués à l’ennemi, Adrien en avril 1917 et Ernest en août 1917.


Publications récentes

© 2014 Musée jurassien d'art et d'histoire, Delémont.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now